Saturday, May 11, 2002

AIRHEAD OF THE MILLENIUM

Sanitation workers find huge cocaine stash in couch
This has got to be the biggest blunder ever! $8 million thrown out in the street! Maybe the guy's mom came to clean up his place and thought the couch was too old to keep. Anyway, somebody's gonna be pissed!

Mom! Did you move the couch???
ON THE FRONT

Great article by Scott Anderson in The New York Times Magazine It's a meticulous account of a few days spent with men from one of the most celebrated combat units of the Israeli Army: the Palsar Tzanhanim during Operation Defensive Shield. It is a poignant and revealing look at high-skilled reservists who sometimes oppose the Operation and grow tired and anxious from the nerve-wreaking search for terrorists. Still, each time they are wondering if they are doing the right thing, they are reminded what their enemies really are like. A few excerpts:

''You see the dilemma,'' he says with a short, good-natured laugh. ''On the one hand, I really didn't believe this operation was going to solve anything and would probably push peace further away. Did I want to be a part of that? My wife and I talked about it a lot, and she was very opposed to my coming. But the situation had become so bad'' -- he means the spate of suicide bombings that precipitated this offensive -- that something had to be done. Even if this proves to be the wrong thing, we had to do something. (...)

But the Palsars face an even more fundamental challenge here -- one typified by the discovery they made inside a primary school in Tulkarm.
Entering the Palestinian Authority school in the early days of the offensive, a group of Palsars found the classroom walls papered with posters of Palestinian suicide-bomber shahids, or ''martyrs,'' a pantheon of heroes for the 5- and 6-year-olds to look up to. Days later, they can't stop talking about it. I've heard about the primary school from at least a half-dozen platoon members, and always in tones of angry disbelief. (...)

To a [Palestinian] man, the soldiers profess to be extremely uncomfortable with this house-seizure policy, and that unease is evident as they gingerly explore their new surroundings. In the couch-and-coffee-table arrangements in the living rooms, in the posters and clutter of toys in a child's bedroom, they seem to find a reflection of their own homes such a short distance away.

That sense of familiarity goes only so far, however. In the television room just off the kitchen, the Palsars come upon a large framed photograph of the patriarch of the family, a white-haired man in his 60's. Tucked into a corner of the frame is a smaller photograph of a boy of 5 or 6 -- presumably the man's grandson -- dressed in a Palestinian fighter's outfit and clutching an oversize toy Kalashnikov. Beside a plate of oranges on an upstairs coffee table, they find a wood carving showing Israel and the occupied territories joined as one nation, but a nation wrapped in the colors of the Palestinian flag. These discoveries help to remind the Palsars that despite the touches of frozen domesticity that surround them, they are in enemy territory, a place where it is dangerous to linger too long beside a window or doorway.

Friday, May 10, 2002

LECON DE CIVISME

Le Conseil constitutionnel avait bien prévenu mais un maire socialiste s'est entété à faire son numéro:

Le scrutin a été annulé dans la commune de Villemagne (157 suffrages exprimés), dans l'Aude, où le maire socialiste, Alain Bauda, avait fait installer sur la place du village un portique et un pédiluve destinés à la désinfection des électeurs "salis", selon lui, soit d'avoir voté Chirac alors qu'ils étaient de gauche, soit d'avoir dû toucher un bulletin Le Pen.

M. Bauda avait parallèlement "organisé un simulacre de vote", en l'occurrence une nouvelle édition du premier tour, pour permettre aux électeurs regrettant leur vote du 21 avril de symboliquement se rattraper. Pour le Conseil, "ces agissements sont incompatibles avec la dignité du scrutin".


Démission? Une voix pour ici!

Thursday, May 09, 2002

BRAVO

La réplique de Claude Lanzmann à ces écrivains grotesques et sordides comme Breyten Breytenbach qui fustigent Israel avec toute leur haine et leur poison est un long et magnifique article publié dans Le Monde d'aujourd'hui:

Breytenbach, sait-on, est poète. Il l'était peut-être. Il n'est plus aujourd'hui qu'un rhéteur emporté par son emphase : il n'y a en lui ni émotion vraie ni compassion authentique pour les Palestiniens. Habité, hanté de vide, il ne peut que mesurer l'énormité de ses proférations, mais, incapable d'y renoncer ou de faire marche arrière, il réagit par l'escalade et la surenchère.

Comme José Bové, Breytenbach n'avait jamais posé un pied ni en Israël ni en Palestine : "Je n'ai vu Israël que rapidement, en arrivant et en partant, après avoir passé une nuit dans l'hôtel Intercontinental David de Tel-Aviv, luxueux mais sombrement désert...", écrit-il sans rire. Désert, et pour cause : les "martyrs" ceinturés d'explosifs découragent les rassemblements de touristes dans les lobbies des palaces. Après deux nuits et quatre jours, voici donc les conclusions auxquelles est parvenu M. Breytenbach : "L'horreur de ce que vous faites nous submerge", "atrocités", "bain de sang", "massacre d'innocents", "crimes de guerre", "crime contre l'humanité", "terre effrontément volée", rien de plus ici que le b a ba du discours ordinaire de la propagande victimologique.


A lire absolument. Merci à Pierre Briançon de l'indispensable blog Eparses
WISHFUL THINKING

This editorial piece in today's Le Monde shows that the suicide attack that killed 14 people, 11 of them French, in Karachi yesterday acts as a painful reminder to the French that islamic terrorism has not vanished with the fall of the Taliban.

C'est un dur réveil pour l'Europe tout entière qui, passé les élans de solidarité avec les Etats-Unis au lendemain du 11 septembre, serait volontiers retournée à sa quiétude antérieure. Alors que les Etats-Unis se sentent toujours "en guerre contre le terrorisme", avec tous les excès que des explications schématiques peuvent entraîner, les Européens avaient tendance à penser que le plus dur était passé et que les Américains exagéraient.

Indeed, many here were hesitant to help the US in their war on on terror, "they are over-reacting" was the left's argument to explain their quick-fading solidarity with the US. After moving demonstrations of sympathy for the victims of 9/11, such as firemen organizing fundraisers for their American colleagues, people here chose to focus on the suffering of the Palestinian people and went back to attacking American policy, particularly after Bush's 'Axis of Evil' remark. It was back to the same apathy towards international events, we had a lot of fun mocking the Anthrax crisis and Bush for being so 'stupide' and 'simpliste'. Today, it's our turn to suffer. Yesterday, TV was showing the wives and mothers of the deceased as they learned the death of their loved one and it was suddenly over with the sarcasms. Will it last?

Wednesday, May 08, 2002

BON MOTS

Très bon édito de Pascal Bruckner dans Le Monde dans lequel il analyse le sentiment d'angoisse par rapport à l'identité française qui a débouché sur le 21 avril.

"La France est un pays qui ne s'aime plus, vit dans la conscience désolée de sa grandeur perdue et se complaît à la fois dans le misérabilisme et la suffisance. Il lui manque et cet orgueil d'exister si frappant chez les Américains. (...)

Nous vivons de la façon la plus aiguë les conséquences de l'émancipation individualiste commencée dans les années 1960. La dissolution des figures de l'autorité, le refus de la responsabilité, la réduction de la liberté au caprice, le discrédit de la loi assimilée à l'arbitraire, sapent les fondements mêmes du lien social. Triomphe du chacun pour soi qui va de pair avec les demandes les plus exorbitantes adressées à l'Etat et à la société.

Face à cet infantilisme débridé générateur de goujaterie mais aussi de solitude, il s'agit de retrouver le sens du collectif, le goût du "vivre-ensemble", qui garantisse nos droits et définisse nos devoirs. Réinstaurer la juste frontière entre le souci de soi et le souci du monde, redéfinir les limites du tolérable et de l'insupportable, tel est l'enjeu dans ce moment historique que nous traversons."

Merci à Douze Lunes

ISLAMIC TERRORISM SPARES NO ONE

Tel Aviv, Israel - 15 Israelis dead - cause: islamist suicide bomber
Karachi, Pakistan - 10 French dead - cause: islamist suicide bomber

Are the French finally going to realize that IslamoFascists (as Andrew Sullivan calls them) target Western culture as a whole, not just Americans and Jews? Are the French finally going to understand terrorism has no justification and that it is just the most grotesque and vicious act there can be? Are the French finally going to stand up for the victims of terror instead of symphatizing with and trying to understand and appease terrorists? Or are going to have to wait until they drive a plane into the Montparnasse tower in Paris?

Tuesday, May 07, 2002

A PICTURE IS WORTH 1000 WORDS

Voyez sur cette carte comment "l'Autorité Palestinienne" voit Israel. Et oui, c'est le site officiel de l'AP. Thanks to Andrew Long
R.I.P.

Pierre Briançon a traduit une longue citation de Pim Fortuyn qui nous éclaire sur le personnage. Plus je lis et plus je me demande comment les médias français peuvent le qualifier de 'leader d'extrème droite' même après sa mort. On voit bien que le Professeur Pim n'avait rien à voir avec Le Pen. Il réclamait que les immigrés musulmans traitent mieux leurs femmes, dénoncait l'excision, le fait que épouses doivent marcher 5 mètres derrière leur mari ou l'incitation à la violence des imams islamistes. Pro-européen mais contre la bureaucratie inutile, pour la dépénalistion des drogues 'douces', pour les marriages homosexuels, pour le libre-échange, il était plutôt un mélange entre Chevènement sur le plan moral et Madelin sur le plan économique. C'est ce que j'appelle un conservateur, pas un extrémiste. A qualifier d'extrémiste quiconque ose réagir face aux maux qui minent l'Europe, on ne fait qu'attiser la violence politique.
LA GAUCHE PATHETIQUE

Le Parti Communiste n'a eu que 3% des voix aux élections du 21 avril (contre 9% en '95). Mais apparemment ils n'ont pas compris qu'ils n'ont plus aucune place dans un pays développé comme le notre: alors que les socialistes veulent créer l'union pour les Législatives, les communistes se plaignent de l'hégémonie du PS et veulent plus de candidats aux législatives. Mais qui a encore besoin des communistes???

Pendant ce temps, Arlette Laguiller refuse de s'allier avec la Ligue Communiste Révolutionnaire d'Olivier Besancenot. Mais pourquoi, vous demandez vous, puisqu'il n'y a aucune différence entre leurs 'programmes'? Et bien Laguiller reproche à Besancenot, comme aux socialistes de "s'être prostitué devant Chirac"!!! Et oui, Besancenot a appelé à voter contre Le Pen (mais il n'a jamais dit 'votez Chirac') pour sauver la République, c'est la pire erreur aux yeux de Laguiller, et pour cela elle affirme: "Je vois mal, dans ces conditions, comment nous pourrions faire une alliance pour les élections législatives" C'est completement irréaliste et cela confirme mes intuitions: jamais la gauche de ce pays ne s'alliera pour gagner tant qu'une partie de celle ci souffrera d'une cécité peu commune vis à vis de la réalité.
OOH LA LA!

'The Big Easy' avec Dennis Quaid et Ellen Barkin était à la télé hier soir. Mon Dieu, elle est trop bien! Damn!

Monday, May 06, 2002

MALKOVICH RULES!

Un 'post' très intéressant d'Andrew Sullivan pour nous français sur John Malkovich:

"Truly weird outburst from John Malkovich the other day. Asked at a debate at the Cambridge Union whom he'd like to fight to the death, Malkovich named anti-Zionist Scottish MP George Galloway, who never saw an Islamo-fascist terrorist he couldn't sympathize with, and Robert Fisk, another fervently anti-Israeli fiction writer for the Independent. "I'd rather just shoot them," Malkovich said. Malkovich, however, is no obvious Americanophile. He lives with his girlfriend and two children in the South of France in order to insulate his offspring from some of the puritanism he sees in American popular culture. Does this mean that Fisk and Galloway are even out of bounds for Francophile Hollywood exiles? Are these Saddam sympathizers so extreme in their pathological hatred of all things Israeli and American that even John Malkovich draws the line?"

Je vous parie qu'il ne doit pas être content de pays d'adoption si il est tellemment pro-israélien.
WHAT THE...

Remember the Palestinians happily dancing and firing shots in the air on 9/11? Well, Dutch Muslims are at it too, celebrating Pim Fortuyn's assasination. Is France next?
EUROPE ON THE BRINK

Dutch right-wing politician Pim Fortuyn has been shot dead on Monday night. He was known for his open homosexuality and anti-immigrant views. I am getting really afraid of what the political scene is turning into here in Europe. French extreme-right politician Bruno Megret, a longtime ally of Le Pen, blamed the French left for inciting hate. I think that's a little simplistic, but it did not help that mainstream politicians here call anyone who dares to say we should limit immigration a 'extremist' or a 'fascist'. Fortuyn was no Le Pen, Italy's Berlusconi is no Le Pen, and still, we call them 'fascist' without thinking twice about it. Both sides of the spectrum are getting bolder and taking tougher stances and this does not presume well. Our European societies are becoming much more violent and suddenly America looks like a much safer place. Something's got to give here and I bet you it will take a while until we admit that the left's permissive and irresponsible policies towards violence and intolerance are to blame.
ADVICE NEEDED!

When I started this blog 3 weeks ago, I had nothing but French visitors. This week, Americans have taken over: I get 3 times as many visits from North America than from my own continent! People are urging me to write more English! What am I supposed to do? Should I keep writing in French and add my contribution to the growing French blogosphere or should I just reach the bigger 'market'? Maybe I should keep writing in both French and English like Emmanuelle Richard and Luc Bossi do, but hey, they live in California and I live in rainy and socialist Rennes, France. But then again, I am moving back to the U.S. later this year, so maybe I could wait. I don't know! What do you guys want? Please let me know what you think.
A GAUCHE TOUTE!

Pierre Briançon du blog 'Eparses' n'aime pas du tout la nouvelle direction que prend le PS pour gagner les législatives:

"Tout indique que le PS a désormais choisi d’écouter les Emmanuelli contre les Strauss-Fabius, et quand François Hollande annonce qu’il sera “tenu compte des messages des électeurs”, on entend surtout que le PS a surtout retenu de cette grande baffe les scores d’Arlette et Besancenot - et qu’il envisage d’y faire face en donnant le coup de barre qui reprendrait en pire le programme de Martine Aubry. Dans cette panique conceptuelle, c’est un peu Jospin qu’on assassine. Et pour tous ceux qui souhaitaient que le PS s’attache à stimuler la création d’emplois avant de déployer son énergie à éviter les licenciements, une catastrophe est en formation, qui pourrait faire revenir la gauche vingt ans en arrière, la rejetant toujours davantage dans une fonction de contestation extérieure au système - et aux réalités gestionnaires."

Il ya quand même quelquechose de positif ici: au moins on est sûr que cette 'nouvelle gauche' va rester cantonée dans l'opposition pour un bout de temps! On aura les consevateurs modérés au gouvernement avec comme seules alternatives les progressistes autour de Bayrou et Madelin et la droite dure du FN. Alors que la France retrouvera la voie de la croissance, on pourra oublier aux oubliettes du passé la gauche qui confirmera à chaque élection sa déconfiture du 21 avril 2002. Enfin, peut-être que je rêve peut être un peu ici.
CARTOON GALORE

Visit Daryl Cagle's cartoon index for a nice collection on France, mocking the election fiasco and the anti-semitism phenomenom. Great stuff!

Sunday, May 05, 2002

LA GAUCHE HYPOCRITE

Pour Le Monde Chirac est "otage de sa victoire"

"François Hollande, le patron du PS n'a pas tardé à le souligner, la gauche peut à juste titre revendiquer sa part de ce succès. De même que l'ensemble des électeurs ont submergé l'extrême droite, de même la gauche a noyé sous le nombre la victoire chiraquienne."

Il me paraît bien bien déplacé pour les socialistes de se revendiquer le succès de Chirac. S'il ne sont pas contents de Chirac, ils n'avaient qu'à s'assurer que Jospin soit au second tour. On ne peut pas apeller à barrer la route à Le Pen et ensuite demander à Chirac de ne pas appliquer son programme. En effet, la motivation des électeurs de gauche était d'empêcher Le Pen d'arriver au pouvoir et ils ont eu ce qu'ils voulaient puiqu'il n'a eu que 18%. Et maitenant, ayant atteint leur objectif premier, ils ne cessent de dire que Chirac n'a gagné que grâce à eux. Aux dernières nouvelles, on ne peut avoir le beurre (Le Pen battu) et l'argent du beurre (Chirac qui ferait une politique de gauche). C'est ridicule.
CHIRAC BACK FOR 5

Hooray!!! Le Pen only got 17% of the vote tonight, so I am not leaving the country just yet! Just yesterday, Le Pen could feel he was about to lose, as he 'predicted' mass fraud in today's election. Tonight, he said Chirac "won by soviet methods", meaning he mobilized all the media and the people against Le Pen. What a sore loser! Now we have to give Chirac a majority in the House so that he can actually implement his policies.
LES BOULES

Je crois qu'on va tous se serrer entre nous à 7:59 ce soir en espérant ne pas voir le visage de Le Pen se desssiner à la TV. Même si on est presque certain qu'il ne peut pas passer, la surprise du 1er tour nous rend suspect. Tout est possible! Nouvelle encourageante: la participation à 5:00 est bien supérieure à celle du 21 avril et même à celle du 2ème tour de '95.
SEXY EXTREMISTS?

I think the biggest issue facing the French extreme-right is an image problem. Our extremists here really look ugly. The one-eyed, large, hainous-looking Jean Marie Le Pen, the small, cowardly Bruno Mégret, the aryan, mean looking Carl Lang, they make it hard to trust and like them. Look at the Austrian Jorg Haider, and the Dutch gay muslim-hating Pim Fortuyn, now they look handsome. God, Even David Duke has some charisma. I don't think the French extremists are going anywhere until they get a makeover.