Saturday, April 13, 2002

C'est bien Arafat qui a provoqué cet état de guerre, les israeliens ont eu assez de patience ils n'ont qu'un seul choix pour faire cesser le massacre de leur population: démanteler l'infrastructure terroriste qui gangrène les Territoires. On savait tous, et Arafat le premier, que ça n'allait pas se passer dans la douceur, que des innocents allaient pris dans le feu. On aurait pu l'éviter mais on a attendu sans vouloir froisser Arafat que la situation devienne intenable. Pourquoi s'en plaindre aujourd'hui?
En tant que Rennais je suis vraiment en colère après ces crétins qui ont agressé François Bayrou avec des tartes à la chantilly sur le Marché des Lices samedi matin. Après Chevenement, c'est donc à Bayrou, le candidat le plus à même de faire un bon président et qui avance le plus d'idées constructives que ces jeunes désaxés s'en prennent. Ma question: pourquoi ne pas humilier les candidats qui n'ont rien à faire dans une campagne sérieuse et qui ridiculisent la France aux yeux du monde: les Le Pen, Mégret, Laguiller, Mamère, Saint Josse ou Besancenot?

Thursday, April 11, 2002

La vague d'attaques contre la communauté juive française perdure et se fait chaque jour plus odieuse. Hier c'était des jeunes à l'entrainement sur un terrain de football qui étaient la cible d'une trentaine d'assaillants masqués et armés de battes de base-ball. Plus besoin de se demander si il y a là un rapport avec la situation au Proche-Orient. Tout comme les Palestiniens qui pour la plupart, j'en suis sûr, ne veulent rien d'autre que vivre en paix, sont conditionnés à une culture de violence et d'antisémitisme hargneux par leurs médias, leurs dirigeants et toutes leurs institutions depuis l'école, la population française n'a d'autre point de vue sur la situation que celui imposé par les médias, des médias qui qualifient des meurtriers de la pire espèce de 'militants' et voient dans la terreur aveugle une réponse légitime à la domination d'Israel. Tant que les dirigeants européens continueront à excuser le terrorisme, à ne pas réagir quand un peuple démocratique, ouvert et prospère se fait massacrer et à condamner quand ce peuple dit 'assez' et se décide à faire quelque chose pour assurer sa tranquilité, comment peut-on être surpris quand des jeunes abrutis se disent que la violence aveugle peut être un moyen légitime de se faire entendre? On a vu à maintes reprises qu'Arafat et ses amis terroristes ne veulent pas la paix mais sont prêts à tout pour plonger Israel dans le chaos, et pourtant on continue à pousser Israel vers la table des négociations et à vouloir 'apaiser' les terroristes. On oublie qu'on ne peut pas, qu'on ne doit pas négocier avec des terroristes car cela les amène simplement à continuer dans cette voie puisqu'ils voient que ça marche et qu'ils peuvent même obtenir encore plus! La seule option face au terrorisme, à des dirigeants qui ruinent les espoirs d'un peule, c'est la fermeté. Au lieu de cela, les européens laissent les palestiniens conduire la région au chaos sans rien dire et reprochent à Israel qui a si longtemps encaissé dans l'espoir d'une solution politique, de se défendre et de faire le boulot qu'Arafat aurait du faire il y a longtemps. Excuser la violence politique, c'est la légitimer aux yeux de sa population et c'est aujourd'hui les juifs français qui en payent le prix.